Shape1

78° SEMAINE FEDERALE INTERNATIONALE CYCLOTOURISME -  DIJON (21)


Toutes les photos de la Semaine Fédérale

Les photos d'Eric, d'Alain et de Danièle    


Jamais deux sans trois, nous sommes à Dijon (21) pour la 78ème semaine fédérale internationale de cyclotourisme. Nous sommes accompagnés de 3 membres de l'Asptt, 2 de l'Urp et 2 du CR Val de Bresle. Nous sommes hébergés à l'Ethic Etapes à quelques  minutes de la permanence SF. La solidarité des clubs a permis à tous de bénéficier du prix de groupe, en plus de la réduction FFCT. Cet établissement est partenaire, d'ailleurs à recommander pour son accueil, la qualité de ses installations et ses prestations offertes.

Le covoiturage est devenu une habitude pour le club, cette année c'est Christian qui a proposé ce service. Son véhicule Peugeot Boxer compte 7 places assises et un arrière permettant le transport de tous les vélos. Merci à lui ! Nous étions 9 du club, j'ai donc profité du covoiturage avec le CR Val de Bresle, Gabriel fait le voyage en famille.


Samedi 30 juillet :

Départ pour Dijon, un samedi noir selon bison futé, pas pour nous ! Je récupère les dossiers comme prévu à Darois, une simple formalité réalisée rapidement par une bonne préparation de l'organisation. Nous déjeunons sur place. En début d'après-midi, j'effectue la prise en compte des chambres et du local vélo mis à notre disposition. Nous nous retrouvons tous pour le repas du soir pris en self-service, il en sera de même tous les jours, petit-déjeuner compris.


Dimanche 31 juillet : Canal de Bourgogne et Vallée de l'Ouche - 129 km pour 1504m de dénivelé

D'un commun accord, nous partons sur le P4. Les photos au départ de notre hébergement puis à la borne Zéro s'imposent. Il y a un monde fou, près de 11 000 cyclos pour la semaine, 13 000 avec les inscriptions à la journée, la sortie de la ville prend un peu de temps puis la route s'élève jusqu'au premier point d'accueil à Sombernon, là nous prenons de l'eau et profitons des sanitaires. Nous prenons notre repas à Pouilly en Auxois, il est possible de manger ce que l'on veut au prix que l'on veut du sandwich au repas complet. Nous poursuivons sur Châteauneuf en Auxois, une belle grimpette en haut un café réparateur puis nous rejoignons Dijon par le canal et visitons la ville.

Journée idéale pour le cycliste, temps ensoleillé (pas trop) et pas de vent, un parcours sympa et varié. Le côté touristique est plaisant avec ses nombreux châteaux et villages fleuris, les collines de l'Auxois  mais aussi le canal de bourgogne attrayant.


Lundi 01 août : Pays des sources et de la cocotte - 130 km pour 1030m de dénivelé.

Nous quittons Dijon avec quelques difficultés (circulation et participants), la route s'élève mais gentiment sur les 30 premiers kilomètres, ensuite le circuit ne présente pas de difficulté. Nous passons les deux points d'accueil, il y a trop de monde, nous profitons uniquement des points d'eau. Nous passons par l'usine SEB de Selongey (fabrication de la Cocotte-minute). Nous faisons la pause déjeuner à Fontaine Française dans une boulangerie pour une formule, nous ne sommes pas les seuls à avoir pris cette option, la boulangerie est dévalisée. Cette journée est aussi agréable que la précédente côté météo et tourisme. Des curiosités comme le creux bleu à Villecomte, un cyclo se baigne par une eau à 11°, les châteaux, les rivières et les belles forêts. Le coup de cœur pour Bèze, une jolie bourgade médiévale, nous y rencontrons Gaby.

Un coin assez méconnu du département et une journée sans véritable effort à fournir.

Le soir, j'assiste, de la permanence, à la signature de la charte du sport responsable entre notre Fédération et Generali. Un appel à projet est lancé !


Mardi 02 août : La route des grands crus - 156 km pour 1576m de dénivelé.

Un mixte des parcours, je désire faire le BPF de La Rochepot à l'extrémité du P5. J'entraine avec moi Henri, Eric et Christian. Les autres se satisfont du P3 soit 120km.

La plus mauvaise journée pour sortir de Dijon (9km/1heure), nous filons sur les villages et vignobles les plus réputés de Bourgogne (classés au patrimoine mondial). Le premier point d'accueil Gevrey-Chambertin, pas de pause trop près du départ, la succession des grands crus, Vougeot, Vosne-Romanée, Nuits st Georges, Beaune nouveau point d'accueil où nous prenons notre déjeuner. Déception nous ne passons pas par le centre-ville pourtant très joli et réputé. Le groupe se scinde, nous partons vers La Rochepot en passant par Pommard, Meursault… Je récupère le précieux Sésame au pied du magnifique château, un mixte avec de belles grimpettes. Retour sur Dijon par le P3, avec une pause à Beaune, une belle journée bien remplie! Une remarque, l'inscription "contient des sulfites" n'est pas prête de s'éteindre, nous constatons que le pulvérisateur est un outil précieux est très utilisé dans le vignoble.


Mercredi 03 août : Des sources de la Seine au site d'Alésia - 111 km pour 1311m de dénivelé. 

Je clôture mon département ce jour avec le BPF de Saint-Seine-l'Abbaye. Comme chaque jour pour quitter Dijon nous grimpons gentiment, cette fois sur 18 km. Nous passons devant un lavoir, les cyclos se rafraîchissent, se désaltèrent, il fait beau et chaud. Nous arrivons au point d'accueil de St-Seine-l'Abbaye, nous décidons d'y prendre notre repas, nous jetons un œil à la magnifique abbatiale et faisons une pause un peu plus longue que d'habitude en profitant de l'ombre et de la compagnie de chés avionneux de Méaulte. Il faut repartir, en sortant de la localité, surprise une belle bosse, j'ai failli mettre pied à terre. Nous traversons une forêt, un peu de fraîcheur cela fait du bien, à la sortie, une variante pour les sources de la Seine, un groupe est devant et ne fait pas le détour et pourtant c'est une descente. Le site a été acheté par la ville de Paris. On y construit une grotte puis on installe une statue de la nymphe de la Seine. Des fouilles archéologiques ont été menées, un sanctuaire gallo-romain a été découvert. Un premier pont sur la Seine a été construit. J'ai trouvé le débit assez faible en comparaison à celui de l'Authie. Nous quittons les lieux non sans effort. Nous poursuivons par une petite route qui longe une voie de chemin de fer, des falaises sont visibles, assez surprenant, une fontaine, une aubaine pour quelques cyclos. Un accueil sympa à Mâlain joli village avec les vestiges d'un château, pays des sorcières avec de nombreuses animations  pour fêter la SF. Nous quittons cet accueil chaleureux pour rejoindre Dijon et pratiquement tout en descente.


Jeudi 04 août : Pique-nique au lac de Kir - 62 km pour 550m de dénivelé.

Nous roulons simplement le matin, nous ne participons pas au pique-nique. C'est maintenant une habitude, nous prenons notre repas dans un restaurant de Dijon et nous visitons la ville. D'un commun accord nous partons sur le petit parcours soit 43 km, sans difficulté. L'allure est assez rapide et nous allons rentrer trop vite sur l'hébergement en regardant la carte une variante est trouvée pour revenir par la vallée de l'Ouche. Bien sûr, il y en a devant qui ne s'apercevront pas de la différence. Nous prenons notre repas dans un restaurant à proximité des halles, nous ne sommes pas sortis que malheureusement il pleut. La visite de la ville en sera très écourtée.


Vendredi 05 août : Escapade en Auxois - 122 km pour 1430m de dénivelé.

Ce matin, il fait gris et la pluie est de la partie, nous partons tout de même sur le P3, nous aviserons en route si la pluie persiste, par contre il ne fait pas froid. Le gros de la troupe s'oriente pour le P2 soit 87 km. Dès le départ nous montons durant 30 km sans gros pourcentage et régulier. Nous sommes sur une petite route et en forêt domaniale de Val-Suzon et ce n'est que quelques gouttes que nous ressentons. Nous nous séparons à Blaisy Bas, le gros de la troupe se dirige vers Sombernon alors que nous prenons la route qui longe la voie de chemin de fer en sens inverse de mercredi. Nous quittons la voie ferrée et nous nous dirigeons vers Vitteaux quelques grimpettes nous attendent pas très longues mais assez raides. Nous déjeunons au point d'accueil de Vitteaux, commune qui dispose d'un champ de course. Sur place, vente de produits locaux Auxois, une promenade en calèche est possible et un joueur de cornemuse agrémente musicalement la pause repas. Après la collation et ce moment de détente bien méritée, nous repartons par la côte de la justice, pas une mince affaire ! La météo est de nouveau au beau ! Avosnes, je me souviens du nom, nous escaladons un raidillon, le pourcentage est élevé, heureusement j'ai mon triple. Un arrêt rapide à Sombernon, autre point d'accueil et nous descendons par une belle pente rapide vers Dijon. Il n'est pas tard, nous profitons pour faire une visite de Dijon et un arrêt à la permanence. Le soir, je suis invité au Conseil Départemental pour la soirée Côte-d'Or de la Semaine Fédérale de Cyclotourisme, soirée très sympathique. Le département de la Côte d'Or est la destination vélo 2016. Il a été récompensé pour sa dynamique globale pour le développement du tourisme à vélo, les itinéraires véloroutes et voies vertes, les boucles locales, les circuits de cyclotourisme et Vtt soit près de 3200 km, un département aux atouts indéniables ! La Somme en est loin tout comme Amiens qui est très loin de Dijon en aménagement cyclables ! 


Samedi 06 août : Le Val de Saône - 162 km pour 490m de dénivelé.

Notre dernière journée sur la selle pour un parcours sans la moindre difficulté dans le Val de Saône avec comme site historico-touristique l'Abbaye de Citeaux que je n'oublierai pas de sitôt !

Pour la première fois de la semaine, la route descend pour quitter Dijon. Un beau soleil pour cette journée, j'apprécie les animations et décorations des points d'accueil d'Auxonne, un site pas inconnu pour nous, de Seurre et Genlis "Plein de vélos en décoration". Nous prenons notre repas à Genlis avec de multiples animations. Une belle balade en franchissant quelques jolies rivières et en traversant d'accueillants villages dont certains labellisés pour leur fleurissement. J'ai surtout apprécié une nouvelle fois les fortifications d'Auxonne et la ville en général ainsi que le château de Longecourt-en-Plaine, tout simplement magnifique !


Dimanche 07 août :

Retour de l'ensemble pour nos "Hauts de France", une bonne semaine de vélo avec 872 km et 7891 m de dénivelé à mon GPS. Une occasion surtout unique de découvrir ou redécouvrir un magnifique département, pas si plat que cela !

Comme d'habitude, les parcours étaient à la portée de toutes et tous, chacun a pu en fonction de sa forme choisir un parcours à sa hauteur, il y en avait pour tous les goûts !

Rendez-vous, l'an prochain du 30 juillet au 06 août à Mortagne au Perche pour une Semaine Fédérale qui se promet… à croquer !



Site with XWebDesignor  By www.software.neuts.com